Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 00:00

(Aujourd’hui dimanche, autocitation.)

 

Un bistrot à Bruxelles. Entre un homme, le visage ensanglanté.

 

L'HOMME

C'est toujours comme ça et c'est une honte et on appelle ça la démocratie !

Vous voyez la gueule qu'ils m'ont faite ?

La police, parfaitement, la police !

Mais je ne laisserai pas passer l'affaire et j'ai le bras long, nom de Dieu !

Je ne vais tout de même pas me laisser assassiner par la police sous prétexte que les agriculteurs

manifestent !

Je ne vais tout de même pas, moi qui vous parle, me faire tordre les couilles sans réagir !

Servez-moi de l'alcool, n'importe quoi, du whisky, un grand, beaucoup !

Gisèle m'attendait, je leur ai dit que Gisèle m'attendait et c'est ce qui a fait déborder le vase.

Bien sûr, ce n'est pas une Gisèle qui doit les attendre, eux, c'est une bobonne avec de la moustache et des poils en dessous des bras.

Alors ça les met de mauvaise humeur et ils cognent encore plus fort.

Surtout si tu leur dis que ta Gisèle t'attend !

Ma pauvre Gisèle !

Elle qui était si excitée au téléphone parce que je lui ai dit que j'arrivais tout de suite.

Je ne devrais pas vous le dire mais je vais vous le dire quand même mais ne me dites pas que ce n'est pas convenable, je m'en bats la trompe : elle m'a dit au téléphone : tu vas voir, je me suis rasé le pubis.

Alors moi, je lui ai dit : j'arrive, j'arrive, surtout ne bouge pas, j'arrive tout de suite !

Je saute dans ma voiture, je roule à fond la caisse, je brûle trois feux, j'ai l'âme qui exulte et qui tonitrue : ma Gisèle s'est rasé le pubis !

Ma Gisèle à moi !

C'est pas tous les jours dans la vie, hein !

Et boulevard Lemonnier, tout est bloqué, c'est la manifestation des agriculteurs qui passe, plus moyen d'avancer ni de reculer.

Ces sales vaches d'agriculteurs européens !

Ah, je vais vous en foutre de l'Europe, moi !

Je vais leur tordre les couilles, oui !

Sers-moi la même chose.

Beaucoup.

Laisse, je sais que ça saigne, laisse saigner, pour ce que ça change maintenant !

Une heure que je suis resté bloqué.

Est-ce que tu peux m'imaginer, dans ma bagnole, bloqué pendant une heure en pensant à Gisèle ?

Moi pas.

Alors forcément, je me suis mis à klaxonner comme un dingue, un autre aurait fait pareil.

Alors forcément, j'ai essayé de passer en montant sur le trottoir.

Alors forcément, j'étais prêt à foncer dans le tas.

Sur des agriculteurs grecs ou suédois, je sais plus ce qui passait à ce moment-là et d'ailleurs je m'en bats la trompe.

Pauvre Gisèle !

Ces salauds de flics ont confisqué ma bagnole.

Deux heures qu'ils m'ont gardé au commissariat !

Et soyez heureux qu'on ne vous garde que deux heures, signez-là.

J'ai voulu qu'ils indiquent qu'ils m'avaient tapé dessus avec leur matraque.

Ils ont dit : d'accord mais on te garde jusqu'à demain, d'accord ?

De toute façon, on devait te calmer, non ?

J'ai pensé à Gisèle, j'ai dit : ça va, ça va, et j'ai signé.

Confisquée, ma voiture.

En tout cas jusqu'au procès, ils ont dit.

Une Mitsubishi toute neuve.

Moi, je ne veux que des japonaises.

Leur Europe, même pour les bagnoles, je m'en bats la trompe.

Les sales vaches.

Je suis sorti du commissariat, j'ai téléphoné à Gisèle.

En larmes, en larmes, en larmes, elle était.

Des torrents de larmes dans mon oreille à travers le téléphone.

Elle répétait : je suis si déçue, si déçue, si déçue.

Elle répétait : il fallait venir tout de suite, tu l'avais promis, il fallait prendre une autre route.

Non, ne viens plus, elle a ajouté, ce n'est plus la peine.

Et moi, comme un idiot, j'ai demandé : quoi, tes poils ont déjà repoussé ?

Pourquoi j'ai demandé ça ?

L'énervement, tu comprends.

Quelle misère !

Elle a hurlé et a claqué le téléphone.

Sers-moi encore la même chose. Beaucoup.

Pourquoi j’ai dit ça ?

Je parle toujours trop.

Tout est foutu maintenant.

 

(Paul Emond, Inaccessibles amours, Lansman Editeur)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by paulemond.over-blog.com - dans Autocitations
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Paul Emond
  • : Romancier et auteur dramatique, Paul Emond est aussi, depuis de longues années, un lecteur enthousiaste. Il vous raconte ici régulièrement tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la littérature et vous fait part de ses passions, de ses réflexions et de ses découvertes…
  • Contact

Recherche

Archives