Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 10:37

Mes lecteurs attentifs, fidèles et qui n’oublient rien de ce que j’écris ici auront certainement noté que si j’évoquais hier les roman de Mario Vargas Llosa, j’avais déjà cité le nom de l’écrivain péruvien quelques jours plus tôt à propos de son Orgie perpétuelle (coll. Folio), qui est le plus beau livre que j’aie lu sur Madame Bovary de Flaubert. (C’était dans un billet sur David Lodge). Là où je me trouve pour l’instant, je n’ai malheureusement pas L’Orgie perpétuelle sous la main mais je me rappelle très bien comment Vargas Llosa y raconte qu’arrivé jeune homme à Paris avec une bourse d’étude, il avait aperçu le livre dans la devanture d’un bouquiniste le jour même de son arrivée, l’avait acheté, puis, parvenu à la chambre qui serait la sienne pendant son séjour, il avait ouvert le roman et commencé à le lire. Tout a dû disparaître autour de lui, Paris à visiter (vous débarquez pourtant de Amérique latine, à vous Notre-Dame, les Champs-Elysées, la Tour Effel…), les démarches à effectuer, les connaissances à retrouver, et il a lu Madame Bovary quasi d’une traite. Et alors qu’il finit de raconter cet épisode, il dit à peu près : « En refermant le livre, je savais que je serais amoureux d’Emma Bovary jusqu’à la mort. »

 

Il y a quelques années, je suis tombé sur une publication intitulée Autour d’Emma Bovary (je ne me rappelle pas le nom de l’éditeur et n’ai pas le livre ici non plus), parue au moment où Claude Chabrol a réalisé son adaptation du roman – on peut penser ce qu’on veut de ce film mais, en tout cas, Jean Yanne y est un Homais pour moi inoubliable). Chabrol y raconte sa découverte, pendant la guerre, du roman de Flaubert. Il était adolescent, c’était l’époque de ses premières amours, une fille plus âgée avait entrepris son initiation. « Mais je pensais au roman que j’étais en train de lire et à Emma Bovary, explique Chabrol, et j’avais hâte que ce soit terminé avec la fille. Je l’ai planquée là et j’ai couru – j’étais en sabots, j’en ai même cassé un – pour retrouver le roman… »

 

Mon vieux Flaubert, toi qui a prétendu nous concocter un personnage médiocre, un peu stupide, aux idées de romantisme à l’eau de rose… Et voilà que ce personnage médiocre, un peu stupide, aux idées de romantisme à l’eau de rose suscite des passions énormes, jusqu’à celle, avouée urbi et orbi, du nouveau Prix Nobel de littérature ! Plus de 150 ans après la parution de ton livre et la première sortie d’Emma en public ! D’ailleurs, Mario et Claude ne sont certainement pas les seuls à être tombés amoureux de ton héroïne. Je parie qu’il y en a d’autres, beaucoup d’autres…

 

Le beau personnage, en vérité. Quelle rage, quelle énergie à vouloir sortir de la prison provinciale où tu l’as enfermée si cruellement ! Jusqu’à payer de sa vie ! Mais je te pardonne, mon vieux Flaubert, puisque malgré toi (ou assez consciemment, quoi que tu en dises – il ne faut tout de même pas nous la faire complètement) tu nous as offert une des plus belles héroïnes de la littérature. Et je te pardonne d’autant plus que nous savons que tu as souffert pour elle, que tu as souffert avec elle : ne racontes-tu pas que, lorsque tu décrivais son suicide, le goût de l’arsenic que tu lui avais fait avaler t’imprégnait si fort la bouche à toi aussi qu’à plusieurs reprises tu as été pris, toi aussi, de nausées violentes, jusqu’à en vomir tes repas ?

 

Repose donc en paix. Nous veillons sur Emma et je suis sûr que très longtemps encore de nouveaux admirateurs ne cesseront de lui faire la cour.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by paulemond.over-blog.com - dans Personnages
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Paul Emond
  • : Romancier et auteur dramatique, Paul Emond est aussi, depuis de longues années, un lecteur enthousiaste. Il vous raconte ici régulièrement tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la littérature et vous fait part de ses passions, de ses réflexions et de ses découvertes…
  • Contact

Recherche

Archives